Contact

Actualités

Lexique

 

>

Lexique

 

 A 

ACIDE URIQUE : Substance présente dans le sang et dont l’excès peut induire la fabrication de calculs.
ADENOCARCINOME : Cancer développé dans une glande (par ex: la prostate).
ALBUGINEE : Désigne l'enveloppe du testicule.
ALCALINISATION : Faire augmenter le pH pour diminuer l'acidité. Utile pour faire fondre les calculs d’acide urique.
ALPHA BLOQUANT : Médicament proposé pour améliorer les symptômes de l’adénome prostatique.
ALPHA FOETO PROTEINE : Marqueur tumoral. Utilisé dans le diagnostic et la surveillance de certain type de cancer du testicule.
AMETYCINE : Voir Mitomycine.
ANALOGUE de la LHRH : Substance injectable bloquant la sécrétion de la testostérone (hormone mâle) et utilisée dans certaines formes de cancer de la prostate.
ANDROGENE : Ensemble des hormones mâles sécrétées par le testicule et la glande surrénale.
ANTIANDROGENE : Substance qui bloque l’effet des androgènes. 
ANTIBIOGRAMME : Etude de la sensibilité des bactéries aux différents antibiotiques. Permet d’adapter l’antibiothérapie.
ANTIBIOTIQUE : Médicament a avaler ou a injecter servant à lutter contre l’infection bactérienne.

BACTERIURIE : Présence de germes dans les urines (n’implique pas obligatoirement une infection).
BASSINET : Segment du rein qui récolte les urines avant de les déverser dans l’uretère.
BCG : Bacille de Calmette et Guérin. Utilisé initialement dans la vaccination contre la tuberculose. Il sert également à traiter les polypes de la vessie.
BENIN : Contraire de malin. Non cancéreux.
BILAN PRE-OPERATOIRE : Ensemble d’examens nécessaires (prise de sang, électrocardiogramme, radio du thorax etc...) avant une anesthésie et une intervention
BILHARZIOSE : Due à un parasite fréquent en Afrique de l'Ouest, responsable de maladie de l'appareil urinaire et en particulier la vessie (cause classique d’hématurie dans ces régions)
BIOPSIES : Prélèvement de fragment d’organe en vue d’une analyse histologique (anatomopathologique). Permet d’établir un diagnosctic précis et d’orienter le traitement.
BRACHYTHERAPIE : Introduction d’aiguilles radioactives dans la prostate dans le but de réaliser une radiothérapie interne en cas de cancer. 

CACCI-RICCI (ECTASIE CANALICULAIRE PRECALICIELLE) : Dilatation anormale de petits canaux des reins augmentant le risque de fabriquer des calculs.
CALICE : Partie périphérique externe du système collecteur d’urine dans le rein. Peut se dilater lors d’une obstruction.
CANDIDA : Champignon pouvant occasionner des mycoses.
CARCINOME : Autre terme pour désigner un cancer.
CARCINOME EMBRYONNAIRE : Genre particulier de cancer du testicule.
CARCINOME IN SITU : Type de cancer de forme plane et de localisation superficielle également appelé néoplasie intra-épithéliale. Se retrouve fréquemment dans la vessie.
CASTRATION CHIRURGICALE : Intervention visant à supprimer la sécrétion testiculaire de testostérone. Egalement appelée pulpectomie.
CASTRATION MEDICALE : Traitement par comprimé ou par injection visant à supprimer la sécrétion de l’hormone mâle. Utile dans certaines formes de cancer de la prostate.
CAVERNOGRAPHIE : Examen radiologique permettant l’étude des corps caverneux. Utile dans certaines formes d’impuissance.
CECOS : Centre d’étude et de conservation des oeufs et du sperme humain, également appelé banque du sperme.
CHIMIOTHERAPIE : Traitement qui utilise des médicaments directement actifs contre les cellules cancéreuses. On utilise souvent l'association de plusieurs médicaments qui agissent de façon différente. Les effets secondaires de la chimiothérapie sont dûs à l'effet des médicaments sur les cellules normales de l'organisme, mais les cellules cancéreuses qui se divisent plus rapidement que les cellules normales sont plus sensibles à la chimiothérapie.
CHLAMYDIAE : Agent infectieux responsable d'urétrite, de prostatite et d'orchiépididymite
CHORIOCARCINOME : Type de tumeur non séminomateuse du testicule.
CISPLATINE : Molécule de chimiothérapie utilisée en particulier dans le cancer du testicule et de la vessie.
COELIOSCOPIE : Intervention où on introduit des optiques dans le corps par de courtes incisions, pour observer les organes ou faire certaines interventions.
COL VESICAL : C'est l'orifice de sortie de la vessie. A noter que le col vésical qui se termine en entonnoir par l'urètre, est complètement entouré par la prostate.
COLIQUE NEPHRETIQUE : Douleur brutale et violente du flanc, caractéristique de l'obstruction par calcul urinaire.
CONDYLOME OU CRETES DE COQ : Excroissance de chaire due à un papilloma virus se transmettant sexuellement. Atteint généralement les parties génitales.
CORALLIFORME : Type de calcul urinaire de volume important,comblant parfois toute la cavité d’un rein.
CORPS CAVERNEUX : Partie de la verge qui se remplit de sang lors de l'érection et permet ainsi la rigidité nécessaire aux rapports sexuels. Il y a deux corps caverneux parallèles dans la verge.
CORPS SPONGIEUX : Partie de la verge qui se remplit de sang lors de l'érection et assure en particulier la tension du gland.
CRYPTORCHIDIE : Voir testicule ectopique.
CYSTECTOMIE : Intervention chirurgicale qui consiste à enlever la vessie.
CYSTINE : Acide aminé très peu soluble pouvant être responsable de calculs urinaires.
CYSTITE : Infection de la vessie
CYSTOCELE : C'est la descente de la vessie dans le vagin.
CYSTOPROSTATECTOMIE : Intervention chirurgicale qui consiste chez l'homme à enlever la vessie et la prostate.
CYSTOSCOPE : Instrument permettant de faire une cystoscopie, c'est à dire de regarder dans l'urètre et dans la vessie. Il existe des cystoscopes rigides et des cystoscopes souples. Ces derniers sont utilisés en consultation pour regarder dans la vessie et l'examen est alors indolore.
CYSTOSCOPIE : Examen qui permet d'examiner l'intérieur de la vessie. Fait avec un cystoscope.
CYTOLOGIE : Etude des cellules. Par exemple : cytologie urinaire pour rechercher la présence de cellules anormales dans les urines en cas de suspicion de cancer de la vessie.

D

DEBIMETRIE : Courbe mesurant le débit urinaire. Elle est obtenue en faisant uriner le patient dans un appareil spécialisé, le débimétre.
DEFERENT : Canal qui amène les spermatozoïdes du testicule à l'urètre et dont la partie terminale traverse donc la prostate.
DETRUSOR : Muscle de la vessie, qui constitue la paroi vésicale et permet la contraction de la vessie au cours de la miction.
DETUMESCENCE : Retour progressif de la verge à l'état normal après l'érection.
DHT : Dihydrotestostérone. C'est le dérivé actif de la testostérone.
DIABETE : Maladie caractérisée par l'augmentation du sucre dans le sang et l'urine.
DISTILBENE : Œstrogène utilisé dans le traitement du cancer de la prostate. Nom chimique : diéthylsilbestrol (DES).
DITROPAN : Nom commercial de l'oxybutynine. Utilisé dans certaines formes d'incontinence urinaire.
DUPLICITE : Se dit quand il y a deux uretères, au lieu d'un, entre le rein et la vessie
DYSPAREUNIE : Douleurs lors des rapports sexuels. Chez la femme.
DYSPLASIE : Anomalie cellulaire habituellement bénigne. Si la dysplasie est sévère, elle peut correspondre à un état pré-cancéreux (carcinome in situ dans la vessie, PIN ou néoplasie intra-épithéliale dans la prostate).
DYSURIE : Difficulté à uriner, diminution du jet urinaire.

E

ECBU : Examen cytobactériologique des urines. Examen des urines qui permet de rechercher une infection urinaire. Associé à un antibiogramme, c'est à dire l'étude de la sensibilité du germe aux antibiotiques, si un germe est découvert.
ECTOPIQUE : Testicule ectopique : testicule qui n'est pas dans sa position normale dans la bourse (cryptorchidie).
EJACULATION PRECOCE : Ejaculation survenant prématurément, parfois même avant la pénétration.
EJACULATION RETROGRADE : Ejaculation qui se fait non pas vers l'extérieur mais vers la vessie, le sperme étant éliminé dans les urines après le rapport. L'éjaculation rétrograde survient généralement après chirurgie prostatique pour adénome.
ENURESIE : Incontinence qui ne survient que pendant le sommeil, le plus souvent chez l'enfant.
EPIDIDYMITE : Infection de l'épididyme
EXTEMPORANE : Examen anatomopathologique fait au cours d'une intervention chirurgicale. Les tissus prélevés sont examinés au microscope, en particulier pour déterminer l'extension de la tumeur aux organes de voisinage (par exemple examen extemporané des ganglions au cours d'une prostatectomie totale).

F

FECALOME : Accumulation de matières fécales dans le rectum. Paut entraîner une compression aboutissant à une rétention urinaire.
FIBROSCOPIE VESICALE : Exploration endoscopique de la vessie utilisant un fibroscope souple, par opposition à la cystoscopie classique qui utilise un instrument rigide.
FINASTERIDE  : Le nom chimique du Chibro-Proscar.
FISTULE : Communication anormale entre deux organes. Par exemple : fistule colo-vésicale entre colon et vessie, fistule vésico-vaginale entre vessie et vagin.

G

GERMINALE : Type de tumeur du testicule développée à partir des cellules de la lignée germinale (qui forment les spermatozoïdes).
GLEASON (SCORE DE) : Système qui permet d'évaluer la différenciation cellulaire et donc l'agressivité tumorale. Nommé d'après le Docteur Gleason, anatomo-pathologiste américain.
GONOCOQUES : Agent infectieux responsable de la blénorragie (urétrite à gonocoque)
GYNECOMASTIE : Augmentation du sein chez l'homme, avec souvent une sensibilité du mammelon. Effet secondaire classique du traitement hormonal.

H

HBP : Initiales de "hyperplasie bénigne de la prostate", le terme scientifique qui désigne l'adénome de la prostate bénin.
HEMATURIE : Présence de sang dans les urines. Toute hématurie doit faire rechercher une anomalie et en particulier une tumeur du rein ou un polype de vessie.
HEMOCULTURE : Examen bactériologique qui recherche la présence de microbes dans le sang
HEMOSPERMIE : Présence de sang dans le sperme. Symptôme assez souvent lié à une infection intra-prostatique, sans rapport avec le cancer de la prostate. Une hémospermie est habituelle dans les deux ou trois semaines qui suivent une biopsie de prostate.
HISTOLOGIE : L'étude des tissus au microscope, faite par un médecin anatomo-pathologiste.
HYPERCALCEMIE : Augmentation du calcium dans le sang.
HYPERCALCIURIE :  Augmentation du calcium dans les urines.
HYPERPARATHYROÏDIE : Dysfonctionnement des parathyroïdes entraînant une augmentation du calcium dans le sang et éventuellement la formation de calculs urinaires.
HYPERPLASIE BENIGNE DE LA PROSTATE : Augmentation bénigne du volume de la glande prostatique.
HYPOESTROGENIE : Baisse de l'influence hormonale, en particulier au niveau de la muqueuse vaginale, après la ménopause.
HYSTERECTOMIE : Ablation de l'utérus par opération chirurgicale.

I

IMPUISSANCE : Impossibilité d'obtenir ou de maintenir une érection suffisante pour un rapport sexuel.
IMMUCYST : Nom de marque du BCG utilisé pour le traitement des polypes de vessie.
INCONTINENCE : Impossibilité du contrôle complet des urines aboutissant à des fuites.
INSTILLATIONS : Consiste à introduire un produit dans la vessie, en particulier pour le traitement des polypes. Instillations de BCG ou de Mitomycine.
INTRACAVERNEUX : Dans les corps caverneux. Les injections intracaverneuses sont utilisées dans le traitement de certains cas d'impuissance.
INVASIF : Se dit d'un traitement qui nécessite une incision ou l'introduction d'un instrument dans l'organisme.
IRM : Imagerie par résonance magnétique. Un examen qui permet d'obtenir des images de l'intérieur du corps en mettant le patient dans un champ magnétique puissant. Les différences électromagnétiques entre les différents éléments du corps permet, après traitement du signal par ordinateur, de reconstituer les images du corps. L'IRM est absolument interdite aux patients ayant un pace-maker.

L

LAPAROSCOPIE : Voir coelioscopie.
LA PEYRONIE (maladie de) : Maladie bénigne de la verge responsable d'une induration et d'une déviation lors de l'érection.
LEUCOCYTURIE : Présence de globules blancs dans les urines
LEYDIG : Type de cellule du testicule responsable de la sécrétion de testostérone.
LITHOTRITIE EXTRACORPORELLE (LEC) : Traitement des calculs urinaires par une onde de choc.
LOCALISE : Se dit d'un cancer qui n'a pas dépassé les limites d'un organe. Un cancer de la prostate est localisé s'il ne dépasse pas la capsule qui entoure la prostate.
LYMPHATIQUES : Les canaux et les ganglions par où passe la lymphe.

M

MARQUEURS : Substance dont le dosage, dans le sang ou les urines selon les cas, permet de détecter ou de suivre l'évolution d'une tumeur. Par exemple : alpha foeto protéine et béta HCG dans le cancer du testicule, PSA dans le cancer de la prostate.
MARGES : Désigne les bords de la pièce enlevée chirurgicalement. Les "marges chirurgicales" sont saines quand le cancer ne les atteint pas. Elles sont dites positives quand le cancer atteint les bords.
MEGA URETERE : Dilatation de l'uretère au-dessus d'un rétrécissement congénital situé à la jonction entre l'uretère et la vessie
METASTASES : Une tumeur secondaire formée à distance de la tumeur initiale du fait de l'essaimage des cellules cancéreuses dans l'organisme. Les cellules des métastases gardent les caractéristiques de la tumeur initiale. Ainsi, les métastases osseuses ne sont pas des cancers des os mais des foyers de cancer prostatique localisés au niveau des os.
MICTION : L'action d'uriner. La miction correspond à la vidange vésicale volontaire. Les douleurs mictionnelles sont des douleurs ressenties au cours de la miction, c'est à dire en urinant.
MITOMYCINE : Médicament utilisé en chimiothérapie, en perfusion ou aussi en instillations dans la vessie pour le traitement des polypes de vessie.
MUSE : Traitement par instillation d'un gel intra-urétral, utilisé dans le traitement de l'impuissance.

N

NEOPLASIE : Développement anormal de cellules (cancer).
NEPHROLITHOTOMIE PERCUTANEE (NLPC) : Technique de traitement des calculs du rein par voie percutanée.
NEPHROURETERECTOMIE : Ablation chirurgicale du rein et de l'uretère.

O

OESTROGENE : Hormone féminine parfois utilisée dans le traitement du cancer de la prostate.
ORCHIDECTOMIE : Ablation du testicule par voie chirurgicale.
ORCHIDOPEXIE : Intervention chirurgicale pour abaisser un testicule qui n'est pas descendu naturellement dans les bourses.
ORCHIEPIDIDYMITE : Infection du testicule et de l'épididyme
ORCHITE : Infection du testicule.
OXALATE : Désigne habituellement l'oxalate de calcium, type de calcul le plus fréquent.

P

PAPAVERINE : Substance utilisée dans le traitement de l'impuissance, en injection intra-caverneuse.
PAPILLOMATOSE : Se dit d'une tumeur de vessie faite de très nombreux polypes ne laissant pratiquement aucune zone de paroi saine entre eux.
PARATHYROïDIE : Glandes situées au niveau du cou, près de la thyroïde. 4 glandes impliquées dans le contrôle du calcium dans le sang.
PELVIEN : Concerne le petit bassin.
PERINEAL : Concerne le périné, la partie du corps située sous les bourses en avant de l'anus et du rectum.
PH : Mesure de l'acidité.
PHOSPHATES AMONIACO-MAGNESIENS : Type de calculs en général secondaires à l'infection urinaire.
POLLAKIURIE : Envie fréquente d'uriner.
POLYPE : Désigne une tumeur. L'utilisation du terme polype correspond en général à une tumeur bénigne.
PRIAPISME : Erection permanente douloureuse survenant en dehors de toute stimulation sexuelle.
PROLAPSUS : Descente d'un organe par le vagin.
PROSTAGLANDINE E1 : Substance naturelle responsable de l'érection. Existe en médicament injectable pour déclencher une érection.
PROSTATITE : Infection de la prostate.
PROTEUS : Bactérie responsable d'infection urinaire, souvent associée à des calculs du rein
PSA : Antigène spécifique prostatique.
PULPECTOMIE : Ablation du tissu sécrétant des testicules (sans enlever l'enveloppe du testicule). Intervention utilisée pour diminuer le taux d'hormones mâles dans le cancer du testicule.
PYELIQUE : Situé dans le bassinet du rein.
PYELONEPHRITE : Infection du rein.
PYURIE : Présence de pus dans les urines.

R

RADIOTHERAPIE : Radiothérapie externe utilisant une technique qui permet d'adapter la forme du rayon à la forme de la prostate dans les 3 dimensions. Permet de diminuer l'irradiation des organes avoisinants et donc les effets secondaires de la radiothérapie.
RECTITE : Inflammation du rectum. En particulier, rectite après radiothérapie pour cancer de la prostate ou de la vessie.
RECTOCELE : C'est la protrusion de la face antérieure du rectum dans le vagin.
REFLUX VESICO-URETERAL : Reflux anormal d'urine de la vessie vers le rein. Peut être responsable d'infection du rein (pyélonéphrite)
RESECTION : Ablation chirurgicale de tout ou partie d'un organe.
RTUP : Résection transurétrale de la prostate.
RTUV : Résection transurétrale de la vessie.

S

SCANNER : Examen radiologique où l'image est traitée par ordinateur, permettant d'obtenir des coupes du corps permettant d'identifier d'éventuelles anomalies.
SCINTIGRAPHIE OSSEUSE : Examen qui permet, après injection d'un produit légèrement radioactif dans le sang, de détecter avec une caméra des anomalies au niveau des os. Par exemple, recherche de métastases osseuses du cancer de la prostate.
SEMINAL : En rapport avec le sperme. Les vésicules séminales sont des glandes situées à la base de la vessie, liées à la prostate, qui ont un rôle dans la production du sperme.
SEMINOME : Type de tumeur germinale du testicule. Particulièrement sensible à la radiothérapie.
SERTOLI : Type de cellule du testicule permettant la croissance des spermatozoïdes.
SESSILE : Désigne une tumeur à base large, par opposition à une tumeur pédiculée.
SONDE : Tuyau en latex ou en silicone qui permet d'assurer la vidange de la vessie, en particulier quand l'évacuation de celle-ci est bloquée par un adénome ou un cancer de la prostate.
SONDE JJ :  Voir sonde en double J.
SPHINCTER : Muscle circulaire situé au niveau du col de la vessie (muscle lisse), et juste au-dessous de la prostate (muscle strié volontaire). Les sphincters assurent le contrôle de l'urine, la coordination de la vidange vésicale et participe au mécanisme de l'éjaculation.
SURRENALE : Glandes surrénales recouvrant les reins et sécrétant plusieurs sortes d’hormones (testostérone, corticoïdes...).

T

TERATOME : Genre particulier de cancer du testicule.
TESTICULE : Organe masculin responsable de la fabrication des spermatozoïdes et de la sécrétion de testostérone.
TESTOSTERONE : Hormone mâle sécrétée par les testicules et les glandes surrénales.
TOUCHER RECTAL (TR) : Examen clinique permettant à l’urologue d’apprécier le volume et la consistance de la glande prostatique. Examen parfois gênant mais qui ne doit pas être douloureux.
TUMESCENCE : Définition scientifique de l’érection du pénis par afflux de sang dans les corps caverneux.
TVT (TENSION FREE VAGINAL TAPE) : Méthode chirurgicale de traitement de l'incontinence urinaire d’effort chez la femme par soutainement de l’urètre.
TOT (TRANS OBTURATEUR TAPE) : Variante du TVT (voir ci-dessus). Méthode peu invasive de traitement de l’incontinence urinaire d’effort.

U

UREAPLASMA : Agent infectieux qui peut être responsable d'urétrite
URETERE : Segment du conduit urinaire qui va du rein jusqu’à la vessie permettant d’acheminer l’urine.
URETEROSCOPIE : Moyen endoscopique (sans ouverture chirurgicale) permettant de pénétrer dans l’uretère. Par exemple pour y traiter un calcul obstructif.
URETRITE : Atteinte infectieuse de l'urètre. Communément appelée “chaude pisse” ou blénorragie.
URETRE : Segment du conduit urinaire qui va de la vessie jusqu’au méat urétral (extrêmité du pénis) et dans lequel chemine l’urine et le sperme.
URETROCYSTOGRAPHIE RETROGRADE : Examen Radiographique du canal urétral permettant de localiser une anomalie (retrécissement, diverticule...) et de la vessie à la recherche d’un reflux ou d’un résidu.
UROGRAPHIE INTRAVEINEUSE (UIV) : Examen radiographique avec injection d’un produit de contraste iodé. Il permet l’analyse de toute la voie urinaire depuis les reins jusqu’au bout de la verge.
UROLOGIE : Spécialité médico-chirurgicale prenant en charge les maladies de l’appareil urinaire et génital.
UROLOGUE : Médecin, Chirurgien qui prend en charge toute la pathologie de l’appareil urinaire et génital.
UROTHELIUM : Tissu (muqueuse) qui recouvre toute la voie urinaire l'intérieur de la (vessie, uretères et reins).

V

VACUUM : Pompe à dépression utilisée dans le traitement de l'impuissance.
VAGINALE : Tissu enveloppant le testicule et contenant, à l’état normal, quelques millilitres de liquide.
VASECTOMIE : Méthode contraceptive masculine qui consiste en la section bilatérale du canal déférent. Elle est le plus souvent définitive même si la reperméabilisation est parfois possible.
VIAGRA : Médicament oral utilisé dans le traitement de l'impuissance.

Y

YOHIMBINE : Extrait de plantes utilisé dans le traitement des troubles de l'érection.

Prendre un RDV 

Contacter le Webmaster

Comment se rendre sur place ?